Ginette Lareault

Juillet 2018

Introduction

Dotée d’une grande sensibilité et d’un désir de transmettre de bonnes valeurs par l’intermédiaire de ses livres, Ginette Lareault dit que l’écriture est un besoin! Ayant fait des études de Latin et de littérature au cégep, puis ayant obtenu son baccalauréat en pédagogie « spécialisation français », son monde a toujours tourné autour des lettres. Enseignante, puis recherchiste et journaliste pendant quelques années, l’écriture est partie intégrante de sa vie. Maintenant auteure jeunesse et grand-maman à plusieurs reprises, elle s’inspire de ses « petits », comme elle les appelle affectueusement, pour créer ses histoires. La tête pleine de projets, elle est l’instigatrice de la collection Manège, projet de livres coécrits avec des enfants, dont La vache aux gros yeux, en collaboration avec son petit-fils Arnaud Cyr et Le pinceau de Célestine, avec sa petite-fille Héloise-Thanh Cyr Bonne lecture!

Biographie

Une auteure de cœur

Auteure, GINETTE LAREAULT, aime écrire, c’est une passion et un plaisir. Elle publie particulièrement pour les petits et les jeunes. Ex- enseignante qui a également fait du journalisme et du travail de recherchiste, elle se plaît dans le domaine de l’écriture où elle s’y épanouit.

Elle a publié dix albums pour les 3 à 8 ans et un recueil de nouvelles pour les dix ans et + aux éditions Caramello. Ses livres sont vendus dans plusieurs librairies au Québec et sur le Web par le biais des librairies qui collaborent. Elle a déjà fait un recueil de poésie. Elle l’a distribué seulement à ses proches.  Elle pousse la plume pour adulte, mais ne publie pour cette catégorie d’âge pour le moment.

Passionnée d’histoires ludiques, elle écrit pour inviter les enfants dans le monde imaginaire de la fiction. Elle désire qu’ils développent, jeunes, le goût pour la lecture. Avec le projet Manège, elle coécrit avec des jeunes de sept à onze ans pour des enfants de trois à six ans. L’expérience est enrichissante pour l’auteure et l’enfant. Elle leur fait découvrir les méandres de l’écriture du début de la création, de l’idée jusqu’au lancement. C’est étonnant pour eux et valorisant.

Elle aime les défis. Elle ouvre les portes pour de multiples projets. Elle participe régulièrement à des évènements comme les Salons du livre et peut faire des animations dans des écoles et bibliothèques.

Site web et liens utiles

Quelques questions…

Vous souvenez-vous du premier texte que vous avez écrit?

C’est une question à laquelle je ne peux répondre. J’écris depuis longtemps. Si vous parlez de livre, je vous dirais que le premier est dans un placard, que c’est pour adulte, qu’il est dans mes projets, mais qu’il ne verra peut-être jamais le jour.

Que souhaitez-vous transmettre à travers vos livres?

À travers mes livres jeunesse, si on parle des petits, je veux qu’ils s’amusent. Ils découvrent des valeurs telles que l’amour, l’amitié, la persévérance, le courage, la confiance, la liberté…mais c’est fait subtilement. Leur donner le goût de lire pour se détendre et apprendre! Pour les plus grands et préados, il faut également leur transmettre des valeurs qui touchent à leur réalité.

Plusieurs de vos livres sont en vente en format numérique (ePub ou PDF). Que pensez-vous du virage numérique en littérature jeunesse?

Tous mes livres sont en version numérique. C’est essentiel. Cela nous permet de rencontrer un public qui le choisit. C’est également utile pour les enseignants qui peuvent se servir de cette plate-forme pour leur cours.

 

Lorsqu’il est question de vos lectures personnelles, êtes-vous davantage format papier ou vous utiliser une tablette? Pourquoi?

J’utilise les deux. J’ai une préférence que je ne cache pas pour le papier, mais je m’adapte et je vois l’avantage du numérique quand même. Je reconnais le côté écologique et également pratique du numérique.

 

Vous avez coécrit jusqu’à maintenant deux livres avec deux de vos petits-enfants : La vache aux gros yeux et Le pinceau de Célestine. Comment ce projet a-t-il vu le jour? Comment avez-vous procédé pour la rédaction ?

C’est vraiment par hasard que ce projet est né. Un jour que mon petit-fils était avec moi, qu’il s’ennuyait, je lui ai proposé de composer une histoire comme je le fais. J’ai pris ma tablette d’épicerie et j’ai écouté son histoire. Ses yeux se sont mis à pétiller. La création, ça fait de l’effet! J’ai trouvé qu’il avait bien structuré sa pensée. Évidemment, je le guidais, je le ramenais dans son histoire, je le questionnais, je démontrais de l’intérêt, je l’encourageais. Il est question de persévérance. Par la suite, je lui ai demandé s’il était prêt à suivre le processus pour la publication du livre avec moi. Il a accepté. Il a donc collaboré aux corrections, aux révisions. Il a appris à donner son avis à l’illustratrice. Il a appris les démarches de l’éditeur. Toutes les étapes se sont faites avec lui jusqu’à l’impression et au lancement. J’ai trouvé que cela pourrait être un projet intéressant pour d’autres enfants. J’ai créé la collection Manège. Le 2e livre a été fait avec ma petite-fille qui a aimé son expérience. Elle suggère l’importance de faire confiance à ses parents. Le 3e a été fait avec une jeune fille que je ne connaissais pas. Il sortira à l’automne. Il y a des parents qui sont intéressés à offrir un Manège à leurs enfants.  Le programme est établi par Les éditions Caramello. C’est quand même un bon travail!

 

Vous devez être une grand-maman très fière, qu’avez-vous aimé le plus dans le fait d’écrire avec vos petits-enfants ?

Une grande joie! Coécrire avec mes petits m’a fait du bien et à eux aussi. J’ai apprécié de les rencontrer dans un contexte où la grand-maman s’est effacée pour faire place à une auteure qui travaillait avec eux. Cela a été valorisant pour tous.

Comptez-vous mettre en place, dans le futur, d’autre projet de co-écriture avec des enfants?

Manège est installé. Le programme est fait. Des parents sont intéressés pour leur enfant. Il y a des démarches qui se font dans le moment. Il est possible que l’on ait un partenariat avec des écoles. C’est dans l’air.

Vous êtes l’auteure d’une collection intitulée Les Larcyberda.  Pouvez-vous décrire votre processus créatif lorsque vous créez une série de livres? Est-ce que vous décidez d’un thème précis (ou plusieurs) à l’avance ou s’imposent-ils au fur et à mesure que vous écrivez ?

Au début, j’ai créé l’histoire, Potiron, cacahuète, la soupe est prête. Je voulais faire un conte. J’enseignais cette technique au secondaire et j’ai pensé, après avoir corrigé des centaines de copies, faire le mien. J’ai rencontré une artiste peintre et illustratrice qui voulait illustrer l’histoire. Par la suite, on a pensé faire une collection. Les histoires toujours ludiques se passent toujours dans la même famille. Ce ne sont pas des suites, toutes sont sans lien avec la précédente. Le vocabulaire utilisé est enrichi et le texte est assez long. C’était voulu ainsi. Les enseignants disposent de fiches pédagogiques.  Après 6, j’ai décidé de passer à autre chose. Les Larcyberda continuent encore de fréquenter les enfants qui s’attachent à eux et répètent la ritournelle du titre.

Croyez-vous que tous les sujets puissent être abordés en littérature jeunesse ou que certains d’entre eux sont à proscrire?

Tout est relatif, je crois. On peut bien aborder tous les sujets, mais il faut avoir l’habilité de bien choisir les contextes et les façons de présenter les situations. Les enfants sont capables de comprendre plus que l’on pense. Il faut avoir du doigté.

En tant que lectrice, comment choisissez-vous vos livres? Quelle lecture occupe votre quotidien ?

Évidemment que j’ai des préférences. Je lis des romans qui ont un contenu parfois psychologique, parfois philosophique, parfois divertissant, parfois inattendu. J’aime bien quand des amis me font des suggestions.

Quel est le plus beau compliment que l’on vous ait adressé sur votre travail?

C’est lorsque l’on me dit que mes livres sont faits avec cœur et minutie.

 

De quelle œuvre êtes-vous la plus fière à ce jour?

C’est impossible de vous dire laquelle. Chacune est importante.

 

Quels sont vos projets pour l’avenir?

Pour le moment, je travaille sur un roman pour les jeunes de 10-12 ans. Le thème est particulier. Je le coécris avec un jeune journaliste. On veut démontrer que malgré « la différence», un jeune peut être un être entier et intéressant. Manège bouge. Il y aura la sortie d’un nouveau à l’automne. J’ai plusieurs projets pour les petits et les préados. Chose certaine, je continue d’écrire, c’est un besoin.

 

Pour finir, avez-vous une anecdote sur votre métier ou sur un de vos livres à nous partager?

Après avoir fait plusieurs lancements, un de mes petits m’a dit: « C’est gentil de donner tes livres. » Je lui ai répondu: « Bien oui! » Je me suis interrogée.  Il m’a confié qu’après plusieurs lancements, il pensait que je donnais des livres, mais ne réalisait pas que c’était des livres que j’écrivais. Il croyait que je donnais des livres par gentillesse. Donner, ne pas vendre et pas écrits par moi. Je lui ai expliqué le rôle de l’auteure. Il faut dire que lorsque j’ai commencé à publier, il avait à peu près 2 ans. Il a maintenant 8 ans. À vrai dire, il me serait possible d’écrire un livre sur des anecdotes parce que je suis sensible aux réactions et commentaires des enfants, des lecteurs.

Bibliographie

Tous les livres sont publiés aux éditions Caramello.

– La collection, Les larcyberda. 6 albums pour les 3 à 8 ans.

1- Potiron, cacahuète, la soupe est prête, 2012.

2- Eau, eau, eau, viens toucher mes pieds, 2012.

3- Belle boucle, beau cadeau, il me le faut, 2013.

4- Dragon, ballon, tournons en rond, 2013.

5- Lapin, le taquin, mange la carotte du jardin, 2013.

6- Boum, boum, boum, le p’tit cœur qui bat, 2013.

– Histoires craquantes, coécrit avec Anne-Marie Quesnel, auteure, nouvelles pour les 10 ans et +, 2014.

Toc, toc, toc, le bonheur! pour les 3 à 8 ans. 2016.

La vache aux gros yeux, coécrit avec Arnaud Cyr, 7 ans, dans le cadre du projet Manège, adressé aux 3 à 6 ans. 2017.

Mon chien, c’est le pluSSSSS fin! pour les 3 à 8 ans. 2018.

Le pinceau de Célestine, coécrit avec Héloïse-Thanh Cyr, 10 ans, dans le cadre du projet Manège, adressé aux 3 à 6 ans. 2018.

Dernières nouvelles

Découvrez l’actualité de Lis avec moi !

Personnalité du mois

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.

Infolettres

Si vous êtes du genre à ne pas ouvrir vos courriels, mais que vous voulez tout de même avoir accès à nos communications, vous pouvez les consulter en ligne.

Carrefour des livres

Découvrez nos suggestions de lectures ainsi que celles de nos personnalités du mois!

Nous joindre

et|icon_building|

Adresse

397, boul. des Prairies, bureau 309
Laval (Québec) H7N 2W6

et|icon_phone|

Téléphone

(450) 978-2565

mt|email|

Courriel

info@lisavecmoi.com

Recevoir l'infolettre

X