Outils

Vous êtes enseignant, éducateur, bibliothécaire, parents ? Lis avec moi vous offre plusieurs idées et suggestions d’activités quel que soit le groupe d’âge de vos jeunes.

Suggestions d’activités

À faire avec votre classe pendant la semaine lis avec moi.
En collaboration avec l’équipe du Pollen

MISE EN VALEUR D’UN AUTEUR OU D’UN ILLUSTRATEUR PAR CLASSE PAR DES AFFICHAGES DANS LE COULOIR

Chaque classe se choisit un auteur vedette qu’il doit mettre en valeur par des affichages et la présentation de ses œuvres dans le couloir. Une visite de cette exposition est prévue pour l’ensemble des élèves à la fin de la semaine.

PARTAGE DE COUPS DE CŒUR EN TANDEM
Dans l’ensemble de l’école, des classes de niveaux différents sont jumelées pour former des tandems d’élèves qui se présentent mutuellement leur album préféré.
LECTURE DE POÈMES
Chaque classe choisit son poème préféré et un élève qui devra le lire à haute voix. Pendant la semaine, un élève de chaque classe lit ce poème à l’interphone de l’école ou lors d’un rassemblement d’élèves.
CRÉATION D’UN ABÉCÉDAIRE MULTILINGUE SUR LA LECTURE

Chaque classe lit des abécédaires et se familiarise avec leur construction. Les 26 lettres de l’alphabet sont réparties entre les différentes classes et les élèves ont pour mission de choisir des mots sur le thème de la lecture pour chacune de ces lettres et de trouver leur traduction dans la langue de leur choix. Le tout est assemblé pour créer un abécédaire d’école sur le thème de la lecture.

RECUEIL DE TEXTES À PARTIR D’UN ALBUM SANS TEXTE

L’école se choisit un album sans texte (pour des suggestions, cf. document sur ce sujet sur le site du CDFDF-Le Pollen) à partir duquel chaque classe écrira collectivement un texte. Les textes sont ensuite regroupés pour former un recueil qui sera diffusé dans l’ensemble des classes pour que les élèves puissent prendre conscience de la diversité des textes produits à partir d’une même œuvre.

CHASSE AUX TRÉSORS À PARTIR DE 1RES DE COUVERTURE

Dans la bibliothèque de l’école, des livres dont les titres sont cachés sont exposés sur plusieurs tables. Les élèves ont en main une liste de titres qu’ils doivent associer aux bonnes premières de couverture. Ils doivent également justifier leurs choix. Les choix des élèves de la classe sont ensuite comparés et discutés avant que les œuvres ne soient présentées. Cette activité autour du paratexte est une belle façon de donner envie aux élèves de découvrir ces livres.

PORTRAIT DE CLASSE FANTAISISTE

Chaque élève de la classe choisit un personnage littéraire auquel il s’identifie. Il le présente à ses pairs en justifiant son choix. Un montage à la manière d’une photo de classe est constitué à partir de l’impression d’illustration de ces personnages. Cette photo de classe est ensuite affichée dans le couloir de l’école.

ENQUÊTE SUR LES CONTES

Chaque classe sélectionne en secret un conte classique. Son but sera de faire deviner aux autres groupes de quel conte il s’agit. Pour ce faire, chaque jour de la semaine, elle dévoilera un indice à propos de ce conte. Les classes auront l’ensemble de la semaine pour chercher à découvrir les contes choisis dans l’ensemble de l’école. À la fin de la semaine, chaque enseignant lira le conte de sa classe aux élèves qui se seront inscrits pour venir l’écouter. La récompense au terme de cette enquête sera donc de pouvoir assister à la lecture du conte de leur choix.

UN LIVRE À MA PORTE

Chaque adulte dans l’école (directeur, enseignant, secrétaire, concierge) expose devant sa porte le livre qu’il voudrait lire à voix haute. Les enfants font ensuite le tour des classes et des bureaux et choisissent chacun l’histoire qu’ils aimeraient entendre. Ils écrivent leur nom sur la feuille d’inscription correspondante. À l’heure prévue, chaque élève rejoint le lieu où il s’est inscrit pour participer à la lecture !

Plus d’informations sur le Pollen

Publiée par le Centre de diffusion et de formation en didactique du français de l’Université de Montréal (CDFDF), Le Pollen est une revue numérique relative à l’exploitation de la littérature jeunesse en classe et en bibliothèque scolaire. Cette revue est née de la volonté de deux didacticiennes du français d’offrir aux acteurs du monde de l’éducation du préscolaire et du primaire, une ressource pour intégrer la littérature jeunesse à l’école. Le but étant de développer les compétences en français des élèves et de soutenir leur réussite scolaire.

La boite à idées

La Boîte à idées rassemble des suggestions d’activités d’animation de la lecture et de l’écriture. Ces activités ont été conçues spécialement pour vous, éducateurs, enseignants, parents, grands-parents, libraires et bibliothécaires.

Ces idées vous aideront à transmettre aux jeunes votre passion pour les livres.

Vous y trouverez également des recommandations de livres populaires auprès des jeunes.

PARENTS

Durée : 15 minutes pour la lecture d’une histoire et 30 minutes pour la discussion.

Résumé : Après l’écoute d’une histoire, les enfants sont amenés à discuter sur la signification des noms dans l’histoire et à s’inventer un nom qui a un lien avec un trait de personnalité ou physique qu’ils ont.

Matériel : Un album où les noms des personnages sont en lien avec leur personnalité ou leur physique, carton, crayons.

Ex. : La vie est une fête, de Linard Bardill

Présentation
  1. Lire l’album en demandant à l’enfant de porter une attention particulière au nom des personnages.
  2. Demander à l’enfant ce qu’il a remarqué.
  3. Relire l’album en s’arrêtant à chaque nouveau personnage et demander à l’enfant pourquoi il croit que ce personnage porte ce nom.
    Attribution de nouveaux noms
  4. Demander à l’enfant de dire une qualité qu’il a ou une caractéristique physique qui le distingue.
  5. Une fois que l’enfant a trouvé sa qualité ou sa caractéristique, lui demander de réfléchir à un nouveau nom qui représente ce trait.
    Fabrication d’une affichette
  6. Aider l’enfant à inscrire son nouveau nom sur un morceau de carton et le lui faire décorer.

Inspiré des Pistes pédagogiques de la revue Philéas et Autobule

PRÉSCOLAIRE - Public : CPE (4-5 ans)

Durée : Une période de 45 minutes.

Résumé : Il est possible de jouer avec les mots en s’amusant. Lors de ce jeu, il faut faire dessiner des animaux ou des personnages aux enfants avec une règle stricte : ils doivent être dans la même position (de côté, de face, etc.) et on doit établir d’avance la largeur du cou.

Matériel : Des feuilles avec des cous déjà dessinés.

Préparation

  1. Préparer des feuilles avec le cou des animaux déjà dessiné pour inciter les enfants à dessiner leur animal dans la même position.

Présentation

  1. Présenter aux enfants des animaux qu’on a déjà faits, par exemple, un corps de loup avec une tête de crocodile, et leur demander quel serait le nom de ce nouvel animal (crocoloup, loupcodile).

Dessin et formation d’animaux

  1. Faire dessiner à chaque enfant deux animaux différents avec le modèle déjà établi (le cou déjà dessiné).
    4. Découper chaque feuille en deux, sur le cou, et faire une pile de têtes et une pile de corps.
    5. Piger un corps et une tête pour former un nouvel animal.
    6. Faire nommer l’animal de la tête et du corps séparément aux enfants et leur demander ensuite de créer un nouveau nom.>
    7. Le nom que la majorité préfère sera inscrit sous le nouvel animal, et ainsi de suite jusqu’à ce que tous les corps et les têtes soient réunis.
PRIMAIRE 1ER CYCLE - Acrostiches

Public : Primaire – 1er, 2e et 3e cycle

Durée : 45 minutes

Résumé : Selon le cycle, les élèves font un acrostiche avec les lettres de leur prénom (1er cycle : écrire des qualités pour chaque lettre, 2e cycle : écrire des phrases qui respectent un thème pour chaque lettre, 3e cycle : écrire des phrases pour chaque lettre et qui forment ensuite un texte cohérent).

Variante : Prendre le personnage d’un livre dont le nom est long, par exemple Marie-Soleil Lamontagne-Lafleur, du livre Nom de nom, de Pierrette Dubé, et demander aux enfants d’inventer des qualités ou une nouvelle histoire à ce personnage, en utilisant son nom comme point de départ de l’acrostiche.

Matériel : Dictionnaire, papier, carton, crayons, feutres, etc.

Présentation

  1. Présenter un acrostiche que l’enseignant a fait avec son propre prénom
    2. Énoncer les règles de l’acrostiche.

Rédaction du brouillon

  1. Individuellement, les élèves écrivent au brouillon leur acrostiche. Ils peuvent faire plusieurs essais pour trouver le mot idéal ou la phrase parfaite pour chaque lettre.

Rédaction du propre

 

  1. Une fois satisfaits de leur acrostiche, les élèves l’écrivent au propre sur un carton et illustrent de façon spéciale la première lettre de chaque mot ou phrase qui forme leur prénom à la verticale.
PRIMAIRE 1ER CYCLE - Cadavres exquis
Public : Primaire – 1er, 2e et 3e cycle

Durée : 45 minutes

Résumé : Ce jeu permet de pratiquer les règles de grammaire apprises dans un contexte ludique et loufoque. Les jeunes sont amenés à construire des phrases en équipe, sans savoir ce que la personne d’avant a écrit.

Matériel : Papier, crayon.

Présentation

  1. Présenter les origines du nom Cadavres exquis. Les poètes qui ont inventé ce jeu ont obtenu comme première phrase « Le cadavre exquis boira le vin nouveau », d’où l’origine du jeu.
    2. Revoir avec les enfants les règles de grammaire apprises qui seront mises à l’épreuve pendant le jeu (ex. : articles, temps de verbe, compléments de phrase, etc.).

Rédaction des cadavres

3. Préétablir les genres de mots qui seront demandés, selon les capacités des enfants. Ex. : 1er article défini, 2e nom commun masculin singulier, 3e adjectif qualificatif, 4e verbe d’action au passé composé, 5e complément de phrase.
4. Réunir les enfants en équipe, selon le nombre de mots à écrire. À la fin de chaque ronde, une personne par équipe dévoile la phrase finale.
5. Faire plusieurs rondes en variant les règles grammaticales à pratiquer.

PRIMAIRE 2E CYCLE - E. T. visite la Terre
Public : Primaire – 2e cycle

Durée : 60 minutes (peut être répété à plusieurs reprises pendant l’année avec d’autres sujets)

Résumé : Au cours de cet atelier, les enfants doivent créer un guide de voyage pour un extra-terrestre qui arrive sur la Terre. C’est l’occasion idéale pour allier écriture et géographie, histoire, sciences naturelles, culture religieuse, etc.

Matériel : Dictionnaire, crayon, feuilles, feutres, livres documentaires, images, etc.

Présentation

  1. Présenter Max aux élèves.

« Max est un extra-terrestre qui vit à des années-lumière de la Terre. Sur sa planète, qui est bien différente de la nôtre, non seulement tout le monde est identique, mais il n’y a ni plantes, ni animaux, ni cours d’eau, ni montagnes, ni forêts. En fait, le paysage de sa planète ressemble beaucoup à celui de la Lune. Max décide alors de voyager et arrive sur la Terre. Surprise, rien n’est comme chez lui. Il est un peu perdu, il faut l’aider! »

  1. Présenter un guide de voyage aux élèves. Leur faire remarquer ce qu’il y a à l’intérieur : les sections, les thèmes abordés, les images, etc.

Construction d’un guide de voyage pour Max

  1. Selon la matière à développer, faire rédiger une page pour le guide de voyage de Max. Mettre en page les pages avec des dessins, des photos pour qu’elles soient attrayantes.

Document final

  1. À la fin de l’étape ou de l’année scolaire, rassembler toutes les pages par catégorie pour former l’ultime guide de voyage de Max.

Note : Ce projet pourrait également être fait en ligne, sous forme de page Web ou de blogue, dans une idée d’intégration des TIC.

Inspiré des Pistes pédagogiques de la revue Philéas et Autobule

PRIMAIRE 2E CYCLE - Entrevue avec un personnage
Public : Primaire, 2e cycle

Durée : Une période de 45 minutes.

Résumé : Pour aller plus loin que la lecture du livre, demandons aux enfants d’imaginer la vie en dehors de l’histoire d’un personnage.

Matériel : Un livre connu des enfants.

Présentation

  1. Présenter aux enfants les différents personnages d’un livre qu’ils ont déjà lu ou qu’ils connaissent déjà.
    2. Établir avec les élèves ce qu’ils savent des personnages d’après le texte du livre et ses illustrations.

Entrevue avec un être imaginaire

  1. Chaque enfant se transforme en journaliste et choisit un personnage du livre qu’il aimerait interroger.
    4. À l’aide de revues contenant des entrevues, ou de son imagination, il élabore des questions à poser à son personnage (ex. : quel est ta couleur préférée, ton plat favori, où as-tu déjà voyagé, etc.).
    5. Ensuite, il imagine les réponses que pourrait donner le personnage qu’il a choisi, selon ce qu’il connaît déjà de lui.
    6. Toutes les entrevues sont par la suite illustrées par les enfants pour ensuite être réunies dans un recueil (sorte de revue à potins sur les personnages) et que les autres élèves de la classe pourront lire.

Inspiré des Pistes pédagogiques de la revue Philéas et Autobule

PRIMAIRE 2E CYCLE - Fable et style

Public : Primaire – 2e cycle

Durée : 30 minutes pour l’analyse de la fable, plusieurs périodes pour la rédaction d’une fable, selon l’avancement des élèves, 30 minutes pour la lecture et l’analyse des fables des jeunes.

Résumé : Les élèves analysent la composition d’une fable (situation initiale, événement provocateur, résolution, situation finale, morale) ainsi que sa forme (parfois rimée). Par la suite, ils choisissent un proverbe qui deviendra la morale de leur fable et écrivent cette fable.

Matériel : Un recueil de fables connues (les fables de la Fontaine par exemple), dictionnaire avec des proverbes à l’intérieur, ou recueil de proverbes.

Présentation

  1. Lire quelques fables avec les enfants.
    2. Pour chacune des fables, ressortir les éléments clés du récit (situation initiale, événement provocateur, etc.).
    3. Faire également ressortir les particularités de contenu et de style d’une fable par rapport à un autre récit (la morale, les rimes, etc.).
    4. Faire remarquer aux enfants que nombre de morales sont par la suite devenues des proverbes (ex. : Rien ne sert de courir, il faut partir à point, de la fable du Lièvre et de la tortue).

Rédaction de la fable

  1. Les élèves se mettent en équipe de deux et choisissent un proverbe dans le dictionnaire. Par la suite, ils doivent écrire une courte fable respectant les points vus pendant la présentation et ayant comme morale le proverbe choisi.

Lecture des fables

  1. Demander aux enfants de lire leur fable. Les autres élèves ressortent les éléments clés du récit dans la fable des autres équipes. S’il manque un élément, ils aident l’équipe à modifier leur fable.

Inspiré des Pistes pédagogiques de la revue Philéas et Autobule

PRIMAIRE 2E CYCLE - Comme au restaurant
Public : Primaire – 2e cycle

Durée : Une période de 45 minutes.

Résumé : La nourriture n’est pas seulement une question de goût, mais souvent une question de présentation, d’anticipation et de saveurs suggérées. Les enfants doivent rendre le menu de la cafétéria ou d’un restaurant du quartier plus appétissant, à la manière d’un grand restaurant.

Matériel : Le menu d’un grand restaurant et le menu de la cafétéria (ou d’un restaurant du quartier).

Présentation

  1. Présenter le menu du grand restaurant et dire en des mots simples ce que veulent dire les noms de mets sur le menu (ex. : fritelles d’Emmental sur lit de verdure = bâtonnets de fromage sur une salade).
    2. Demander aux élèves pourquoi, à leur avis, les restaurants utilisent ce genre de langage.

Écriture du menu

  1. En équipe de deux, les élèves choisissent une journée dans le menu de la cafétéria, ou un mets dans le menu du restaurant du quartier, et écrivent une nouvelle description plus alléchante.
    4. Si deux équipes ont le même plat, ils comparent ensuite leurs versions pour les améliorer avec les idées de tous.
    5. Le menu est ensuite mis en page à la manière d’un menu de grand restaurant.
    6. Avec la participation de la cafétéria, ou du restaurant, ce menu peut ensuite être utilisé pendant toute la semaine.

Variante

Utiliser le contenu des boites à lunch des enfants pour créer le menu.

PRIMAIRE 2E CYCLE - Métaphore
Public : Primaire – 2e cycle

Durée : 20 minutes pour le premier dessin, 10 minutes d’explication de la métaphore, 20 minutes pour le deuxième dessin, 30 minutes pour les différences entre une comparaison et une métaphore et 60 minutes pour la production des affiches ou du livre final.

Résumé : Au cours de cet atelier, les enfants apprendront à faire la différence entre une métaphore et une comparaison.

Matériel : Dictionnaire, crayon, feuilles, feutres, etc.

Présentation

  1. Demander aux enfants d’illustrer la phrase « Ce garçon dévore un livre ».
    2. Pourquoi les dessins faits (au sens propre) sont-ils drôles?
    3. Que veut dire « dévorer un livre »?
    4. Expliquer aux enfants ce qu’est une métaphore, et plus particulièrement dans ce contexte.
    5. Demander aux enfants d’illustrer la phrase « Ce garçon dévore un livre » selon le sens métaphorique.

Comparaison vs métaphore

  1. À l’aide d’exemples (arbre généalogique, avoir une mémoire d’éléphant, haut comme trois pommes, travaillant comme une fourmi), démontrer la différence entre une métaphore et une comparaison.

Décodage

  1. Faire une liste de métaphores plus ou moins connues et demander aux enfants de dire ce que chaque phrase veut dire au sens figuré.

Pour terminer

  1. Créer des pancartes dessinées qui seraient installées dans l’école et qui permettraient aux autres élèves de comprendre les métaphores. (Par ex. : « Se mettre les pieds dans les plats », ça ne veut pas dire ça (personnage avec les pieds dans les plats), mais ceci (personnage qui se met dans une situation difficile).
    3. À la place de créer des pancartes, faire un « livre » qui serait déposé pour consultation à la bibliothèque de l’école.

Inspiré des Pistes pédagogiques de la revue Philéas et Autobule

PRIMAIRE 2E CYCLE - Mon personnage dit
Public : Primaire – 2e cycle

Durée : 30 minutes pour faire la liste des éléments d’une narration, 15 minutes pour mettre le tout en commun et 30 minutes pour transformer un récit narré en récit dialogué.

Résumé : Les élèves partent d’un récit narré pour le transformer en récit dialogué. À l’aide d’autres textes, ils apprennent les signes du dialogue, les verbes de parole, la distinction des personnages, les synonymes et les intonations qui peuvent être véhiculées par le texte.

Matériel : Romans jeunesse, récit narratif

Préparation

  1. À l’aide de romans jeunesse, les jeunes remplissent une grille d’éléments à trouver. Pour ce faire, ils feuillettent les romans au hasard.
    1. En groupe, les jeunes mettent en commun leurs trouvailles.
    2. Faire remarquer aux enfants l’utilité de varier le style et la différence narrative entre « dit-il » et « dit-il violemment », par exemple.

Rédaction du dialogue

  1. Les élèves reçoivent un court récit narratif qu’ils doivent, individuellement, transformer en dialogue.

Lecture des dialogues

  1. Demander à des volontaires de lire leur dialogue et faire remarquer aux élèves comment des façons différentes de narrer peuvent faire comprendre la même histoire.

Inspiré des Pistes pédagogiques de la revue Philéas et Autobule

PRIMAIRE 2E CYCLE - Qu’est-ce que…
Public : Primaire – 2e cycle

Durée : 45 minutes

Résumé : Sous le principe des cadavres exquis, les élèves répondent maintenant à des questions. Le premier écrit « Qu’est-ce que…? » et le second « C’est… », sans voir la question du premier. La même chose peut être reprise avec « Pourquoi…? » et « Parce que… », ou « Comment…? » et « En… ».

Matériel : Papier, crayon.

Présentation

  1. Présenter les questions qui seront utilisées et demander aux enfants comment ils commenceraient une réponse à ces questions.
    2. Faire une liste de questions et de débuts de réponse.

Rédaction des cadavres

  1. Réunir les enfants en équipe de deux, le premier choisit une question et la formule sur une feuille. Il indique au deuxième enfant quel début de question il a choisi et celui-ci formule la réponse attendue.
    4. Après quelques rondes, les équipes choisissent la question/réponse la plus drôle ou la plus réaliste et la présente au reste de la classe.

Inspiré des Pistes pédagogiques de la revue Philéas et Autobule

PRIMAIRE 2E & 3E CYCLE - Réécrire l’actualité
Public : Primaire – 2e et 3e cycles

Durée : 60 minutes

Résumé : À partir d’un thème imposé par l’enseignant, les jeunes doivent écrire un texte en se servant uniquement de découpure de journaux et de revues. À partir des mots trouvés, ils doivent former des phrases grammaticalement correctes. Tout un défi!

Matériel : Papier, crayon, colle, ciseaux, plusieurs exemplaires du même journal ou des mêmes revues.

Présentation

  1. Présenter le thème du texte à produire, ainsi que la longueur proposée.
    2. Présenter les exigences (utiliser des mots et des bouts de phrases, non seulement des lettres, respecter les règles grammaticales et de ponctuation, etc.)

Rédaction des cadavres

  1. Seuls ou en équipe, les élèves écrivent leur texte à partir des mots qu’ils auront trouvés.
    4. À la fin de l’activité, les textes sont affichés afin que tout le monde puisse voir ce que les autres ont écrit à partir du même thème et du même matériel de base.

Inspiré des Pistes pédagogiques de la revue Philéas et Autobule

PRIMAIRE 1ER, 2E & 3E CYCLE - Acrostiches
Public : Primaire – 1er, 2e et 3e cycle

Durée : 45 minutes

Résumé : Selon le cycle, les élèves font un acrostiche avec les lettres de leur prénom (1er cycle : écrire des qualités pour chaque lettre, 2e cycle : écrire des phrases qui respectent un thème pour chaque lettre, 3e cycle : écrire des phrases pour chaque lettre et qui forment ensuite un texte cohérent).

Variante : Prendre le personnage d’un livre dont le nom est long, par exemple Marie-Soleil Lamontagne-Lafleur, du livre Nom de nom, de Pierrette Dubé, et demander aux enfants d’inventer des qualités ou une nouvelle histoire à ce personnage, en utilisant son nom comme point de départ de l’acrostiche.

Matériel : Dictionnaire, papier, carton, crayons, feutres, etc.

Présentation

  1. Présenter un acrostiche que l’enseignant a fait avec son propre prénom
    2. Énoncer les règles de l’acrostiche.

Rédaction du brouillon

  1. Individuellement, les élèves écrivent au brouillon leur acrostiche. Ils peuvent faire plusieurs essais pour trouver le mot idéal ou la phrase parfaite pour chaque lettre.

Rédaction du propre

  1. Une fois satisfaits de leur acrostiche, les élèves l’écrivent au propre sur un carton et illustrent de façon spéciale la première lettre de chaque mot ou phrase qui forme leur prénom à la verticale.
PRIMAIRE 3E CYCLE - Débat sur le SMS
Public : Primaire – 3e cycle

Durée : 45 minutes pour la préparation du débat, 30 minutes pour le débat.

Résumé : Les SMS, textos, sont de plus en plus utilisés par les jeunes pour communiquer sur Internet ou avec leur téléphone cellulaire. Cette utilisation de mots abrégés et déformés est-elle une menace pour la langue française?

Matériel : Exemples de messages en langage SMS, bol avec le nom de tous les élèves de la classe.

Présentation

  1. Présenter des messages écrits en langage SMS et demander aux jeunes de les décoder et de les écrire en français standard, en groupe.
    2. Demander aux élèves pourquoi ils utilisent ce genre de langage dans leur communication entre eux.

Préparation du débat

  1. Séparer le groupe en deux équipes, au hasard, en pigeant le nom des élèves. Une équipe sera pour l’utilisation du langage SMS dans la vie de tous les jours, et l’autre équipe sera contre.
    4. Demander aux enfants de chaque équipe de se regrouper afin de préparer leurs arguments.

Débat

  1. Demander à chaque équipe de se nommer un ou des représentants qui défendront les arguments de leur équipe.
    6. L’enseignant anime le débat afin qu’il se fasse dans le respect et donne des tours de parole si nécessaire. Le débat se termine quand les deux équipes ont épuisé leurs arguments.

Inspiré des Pistes pédagogiques de la revue Philéas et Autobule

PRIMAIRE 3E CYCLE - La déclaration d’amour
Public : Primaire – 3e cycle

Durée : 45 minutes pour la lecture du livre ou le visionnement d’un extrait de film et l’écriture de la lettre d’amour, 30 minutes pour la lecture des lettres d’amour

Résumé : L’amour est présent dans plusieurs livres, que ce soit l’amour d’un couple, l’amour dans une famille, l’amour entre amis, il est présent partout. Ainsi, donnons la possibilité aux enfants de s’exprimer, à la manière de Cyrano pour sa Roxane.

Matériel : Livre ou extrait du livre Cyrano de Bergerac d’Edmund Rostand ou extrait du film Cyrano de Bergerac et une fausse boite aux lettres.

Présentation

  1. Présenter le livre, l’histoire générale et l’extrait du film aux enfants.
    2. Demander aux enfants ce qu’ils auraient fait à la place de Cyrano pour dire leur amour à Roxane.

Rédaction de lettres

  1. Demander aux enfants d’écrire une lettre, de la part de Cyrano, à Roxane, comme Cyrano qui dicte à Christian ce qu’il doit dire.

Consignes aux enfants

  1. Faire réfléchir les jeunes au contenu de la lettre : des compliments, un rendez-vous secret, etc.
    5. Leur laisser 20 minutes pour rédiger leur lettre.
    6. Leur demander de créer une enveloppe, d’inventer l’adresse du destinataire et de l’y inscrire. Leur demander ensuite de déposer leur lettre dans la boîte aux lettres.

Lecture des lettres d’amour

C’est le moment de lire les lettres d’amour. Choisir des enfants pour lire les lettres et déterminer avec eux les meilleurs passages pour créer la lettre d’amour parfaite. Si lire les lettres à haute voix les gêne, les faire circuler pour que chacun lise toutes les lettres.

Inspiré des Pistes pédagogiques de la revue Philéas et Autobule

PRIMAIRE 3E CYCLE - Dictée ou dikté
Public : Primaire – 3e cycle

Durée : Deux périodes de 45 minutes.

Résumé : Les SMS, textos, sont de plus en plus utilisés par les jeunes pour communiquer sur Internet ou avec leur téléphone cellulaire. Cette utilisation de mots abrégés et déformés est-elle une menace pour la langue française? Pour leur faire réaliser si cette utilisation a une influence sur leur façon d’écrire ou sur l’uniformisation du langage, deux dictées sont proposées.

Matériel : Un texte de dictée à leur niveau.

Présentation

  1. Présenter des messages écrits en langage SMS et demander aux jeunes de les décoder et de les écrire en français standard, en groupe.
    2. Demander aux élèves pourquoi ils utilisent ce genre de langage dans leur communication entre eux.

Première dictée

  1. Pour la première dictée, les jeunes doivent écrire dans un langage SMS.
    4. Demander aux élèves de comparer, deux par deux, les codes qu’ils ont utilisés pour écrire la dictée. Ils doivent faire ressortir les ressemblances et les différences, et améliorer leur traduction.
    5. En grand groupe, comparer les traductions de chaque équipe et mettre de l’avant les ressemblances avec le français standard.

Deuxième dictée

  1. Le lendemain, redonnez la même dictée, mais les jeunes doivent maintenant l’écrire en français standard, sans faire de fautes.
    7. Demander aux élèves de comparer, deux par deux, leur dictée. Ils doivent faire ressortir les ressemblances et les différences, et améliorer leur texte final.
    8. En grand groupe, comparer les dictées de chaque équipe et mettre de l’avant le fait qu’il y a moins de différences entre les textes en français standard qu’entre les textes en langage SMS.

Inspiré des Pistes pédagogiques de la revue Philéas et Autobule

PRIMAIRE 3E CYCLE - La tirade du nez
Public : Primaire – 3e cycle

Durée : 45 minutes pour la lecture ou l’écoute de la tirade du nez et l’écriture de la tirade inventée, 30 minutes pour la lecture des tirades.

Résumé : La tirade du nez dans Cyrano de Bergerac est un bel exemple d’autodérision et d’utilisation des mots et des figures de style pour faire rire.

Matériel : Extrait écrit ou sonore de la tirade du nez de Cyrano de Bergerac, d’Edmund Rostand.

Présentation

  1. Présenter la tirade du nez, son contexte et la lire ou faire entendre aux enfants.
    2. Demander aux enfants ce qu’ils trouvent drôle dans cet extrait et leur faire ressortir les figures de style qu’ils y ont vues (ex. : comparaison, métaphore, exagération, etc.)

Rédaction de tirades

  1. Demander aux enfants d’écrire, en équipe de deux, une tirade avec une autre partie du corps (ex. : la tirade des oreilles immenses et décollées, la tirade des pieds malodorants, etc.).

Consignes aux enfants

  1. Faire réfléchir les jeunes sur les comparaisons connues avec la partie du corps qu’ils ont choisie (ex. : oreilles d’éléphant pour les grandes oreilles, odeur de fromage pour les pieds malodorants).
    5. Leur laisser 20 minutes pour rédiger leur tirade.
    6. Leur demander d’illustrer le trait de caractère mentionné dans la tirade.

Lecture des tirades

Demander aux enfants de lire leur tirade et de mettre de l’expression dans leur lecture, comme Cyrano.

Inspiré des Pistes pédagogiques de la revue Philéas et Autobule

PRIMAIRE 3E CYCLE - Rythme et poésie

Public : Primaire – 3e cycle

Durée : 45 minutes pour l’écoute et la lecture de poèmes mis en musique et pour la mise en bouche d’un poème, 30 minutes pour la déclamation des poèmes.

Résumé : Après l’écoute de poèmes qui ont déjà été mis en musique, les jeunes sont amenés à faire eux-mêmes de la musique avec les paroles d’un poème. Il s’agit d’une belle façon de découvrir la sonorité des mots.

Suggestion de matériel : Des poèmes de Gaston Miron et le disque 12 hommes rapaillés pour l’écoute de la première partie et des poèmes d’Émile Nelligan pour la deuxième partie.

Présentation

  1. Lire un poème de Gaston Miron et faire ensuite écouter la version de 12 hommes rapaillés. Répéter avec une ou deux autres interprétations.
    2. Demander aux enfants ce qui a été fait concrètement pour ajouter de la mélodicité aux poèmes, outre la musique instrumentale. Ressortir avec eux les changements de rythme, l’élongation des sons, les répétitions, etc.

Mise en bouche d’un poème

  1. Distribuer un poème d’Émile Nelligan à chaque équipe de trois et leur demander d’appliquer ce qui a été vu plus tôt pour trouver une façon de déclamer leur poème de façon rythmée. Leur laisser 30 minutes pour se pratiquer.

Déclamation des poèmes

  1. Demander aux enfants déclamer leur poème devant la classe.

Variante

  1. Cette activité pourrait être faite de pair avec l’enseignant de musique.

À noter

De nombreux compositeurs ont mis les poèmes d’Émile Nelligan en musique, il pourrait être intéressant de les utiliser.

– André Gagnon, Nelligan, Disques SRC, 2005.
– Gilbert Patenaude, Compagnons des Amériques : poètes québécois mis en musique, Disques XXI, 2005.
– Jean Chatillon, Clair de lune sur les eaux du rêve, Éditions de l’Écureuil noir, 2001.
– Jacques Hétu, Le tombeau de Nelligan : mouvement symphonique opus 52, Doberman-Yppan, 1995.
– André Gagnon et Claude Léveillé, Monique Leyrac chante Émile Nelligan, Disques Mérite, 1991.

PRIMAIRE 1ER, 2E & 3E CYCLE - Acrostiches
Public : Primaire – 1er, 2e et 3e cycle

Durée : 45 minutes

Résumé : Selon le cycle, les élèves font un acrostiche avec les lettres de leur prénom (1er cycle : écrire des qualités pour chaque lettre, 2e cycle : écrire des phrases qui respectent un thème pour chaque lettre, 3e cycle : écrire des phrases pour chaque lettre et qui forment ensuite un texte cohérent).

Variante : Prendre le personnage d’un livre dont le nom est long, par exemple Marie-Soleil Lamontagne-Lafleur, du livre Nom de nom, de Pierrette Dubé, et demander aux enfants d’inventer des qualités ou une nouvelle histoire à ce personnage, en utilisant son nom comme point de départ de l’acrostiche.

Matériel : Dictionnaire, papier, carton, crayons, feutres, etc.

Présentation

  1. Présenter un acrostiche que l’enseignant a fait avec son propre prénom
    2. Énoncer les règles de l’acrostiche.

Rédaction du brouillon

  1. Individuellement, les élèves écrivent au brouillon leur acrostiche. Ils peuvent faire plusieurs essais pour trouver le mot idéal ou la phrase parfaite pour chaque lettre.

Rédaction du propre

  1. Une fois satisfaits de leur acrostiche, les élèves l’écrivent au propre sur un carton et illustrent de façon spéciale la première lettre de chaque mot ou phrase qui forme leur prénom à la verticale.
PRIMAIRE 3E CYCLE - Décris-moi le Québec
Public : Primaire – 3e cycle

Durée : 60 minutes (peut être répété à plusieurs reprises pendant l’année avec d’autres sujets)

Résumé : Au cours de cet atelier, les enfants doivent créer un guide de voyage, à la manière des guides Ulysse ou Routard, pour aider une personne qui arrive au Québec à connaître la province. C’est l’occasion idéale pour allier écriture et géographie, histoire, sciences naturelles, culture religieuse, etc.

Matériel : Dictionnaire, crayon, feuilles, feutres, livres documentaires, images, guides de voyage d’autres pays (éviter les guides du Canada), etc.

Présentation

  1. Présenter un guide de voyage aux élèves. Leur faire remarquer ce qu’il y a à l’intérieur : les sections, les thèmes abordés, les images, etc.

Construction d’un guide de voyage

  1. Selon la matière à développer, faire rédiger une page pour le guide de voyage. Mettre en page les pages avec des dessins, des photos pour qu’elles soient attrayantes.

Document final

  1. À la fin de l’étape ou de l’année scolaire, rassembler toutes les pages par catégorie pour former l’ultime guide de voyage au Québec.

Note : Ce projet pourrait également être fait en ligne, sous forme de page Web ou de blogue, dans une idée d’intégration des TIC.

Inspiré des Pistes pédagogiques de la revue Philéas et Autobule

BIBLIOTHÈQUE / LIBRAIRIE - Roi Rébus

Public : Bibliothèque et librairie

Durée : 30 minutes pour décoder des rébus et faire une liste d’images souvent utilisées, 30 minutes pour écrire un message en rébus avec la liste établie et des rébus inventés.

Résumé : Les jeunes sont amenés à découvrir la sonorité des mots à l’aide d’images qui deviennent des mots ou des phrases.

Matériel : Rébus existants

Présentation

  1. Présenter des rébus aux jeunes et leur demander de les décrypter.
    2. Avec eux, associer une image à un son et en faire la liste.
    3. Inventer de nouvelles images pour illustrer certains sons (ex. : « papa/2 » devient « pa »)
    4. Faire remarquer que certains sons peuvent être illustrés par une lettre lorsqu’aucune image n’est possible.

Écriture d’un message en rébus

  1. Demander aux jeunes d’écrire une phrase qui résume une activité qu’ils ont faite dernièrement et de la traduire ensuite en rébus.

Lecture des rébus

  1. Accrocher tous les rébus des jeunes sur un mur, identifiés d’un numéro. Chaque jeune a une feuille avec les mêmes numéros et doit décoder les phrases des autres. Celui qui a réussi à en décoder le plus devient le roi ou la reine Rébus. Laisser les rébus sur les murs et inviter les autres visiteurs à essayer de les décoder.

Inspiré des Pistes pédagogiques de la revue Philéas et Autobule

Catalogue des animations

Pendant toute l’année, Lis avec moi travaille avec une équipe d’animateurs et de comédiens chevronnés qui sillonnent les routes du Québec dans le but de faire vivre le livre dans les écoles, les bibliothèques et les organismes.

Animations estivales

Des activités de lecture tout l’été, pour les petits et les grands!

Exposition Rogé

Découvrez une exposition itinérante authentique et touchante. Un bel amalgame de mots et de portraits d’enfants dans : Rogé. Portraits d’enfants poètes.

Nous joindre

et|icon_building|

Adresse

397, boul. des Prairies, bureau 309
Laval (Québec) H7N 2W6

et|icon_phone|

Téléphone

(450) 978-2565

mt|email|

Courriel

info@lisavecmoi.com

Recevoir l'infolettre

X